Australie, mon Amour – Le bilan


Australie, mon Amour

-La fin d’une épopée fantastique-

Après un an d’aventures en Australie me voilà revenue mais le cœur est toujours là-bas et ma tête est en jet-lag.

Je ne réalise pas tout à fait que je suis revenue et qu’il s’est déjà écoulé 365jours. Ces jours que j’ai vécu pleinement et pour la première fois dans ma vie, je me sentais comme l’actrice et non la spectatrice. Je pense qu’avoir choisi ce chemin a été pour moi libérateur, fondateur, une quête réelle de qui je suis.

Darwin
Darwin

Le voyage a commencé à Darwin, territoire du Nord où j’ai été frappé par la chaleur oppressante à 5h du matin puis le backpack le plus pourri de l’humanité dans lequel on avait réservé pour deux semaines, le temps de faire nos papiers et trouver notre van.

Channel Point

J’ai vécu une expérience hors norme, où je suis sortie de ma zone de confort et j’ai accepté un job à 700km de Jérôme, pendant trois jours, sans réseau ni internet. Tout était réuni pour que ce soit flippant, ah oui j’ai oublié de mentionné que c’était pour un enterrement de vie de garçon, où il y avait que des hommes et où on devait faire à manger et nettoyer. Bref premier pas vers l’inconnu et le destin m’en a remercié comme il fallait ! J’ai vécu trois jours incroyables dans un lieu privilégié de l’Australie dans l’outback australien.

Outback

Les clés de notre van en main, nous partons enfin à l’aventure, nous voilà lancés dans la grande aventure, 3000km de bush à traverser, entre cadavres d’animaux ( kangourous, vaches, buffalos etc) chaleur (jusque 51°c ) bushfires ou encore ces longues et interminables routes australiennes.

Outback

Ce road trip qui a duré 8 jours, où notre couple a failli se finir parce qu’ on ne se doute pas que l’Australie soit aussi rude, mais au milieu de tout ça, de la débâcle des sentiments, des bestioles, du fait de ne pas prendre de douche pendant près de 6 jours d’affilés et de ne connaître que lingettes pour bébé pour se laver et nouilles au poulet comme repas, je me suis rendue compte à quel point je suis quelqu’un de fort et de courageux et qu’affronter tout ça n’a été qu’une prise de conscience, une réalisation de ce que je souhaite devenir.

Barron Falls – Queensland

Je dois avouer qu’arriver dans le Queensland a été une bénédiction ! La verdure, les forêts et enfin des reliefs qui m’avait tant manqué sont à nouveau là, je sens que ça va me plaire, je sens que c’est le bon endroit pour commencer à chercher un boulot et s’installer. SI vous deviez associer une image de bonheur ça serait celle du chien qui passe sa tête par la fenêtre et apprécie le frais et le vent, et bien là c’était la même chose et surtout ça marquait la fin de cette épopée désertique.

Enfin !

Cairns – Queensland
Cairns – Queensland

Nous sommes restés sur Cairns près de deux mois et demi où nous avons vécu au JJ ‘s Backpacker dans notre van ( avec accès au douche et cuisine) et ça a été mon souvenir préféré de cette aventure humaine. J’ai travaillé sur Fitzroy Island où se trouve la plage la plus belle du monde ( Nudey Beach, élue cette année 2017 ) j’ai rencontré des gens du monde entier, chinois, japonais, argentin, indonésien, australien, tasmanien et ca a été riche en découverte, en valeur humaine, j’ai aussi beaucoup appris sur la tolérance de l’autre, au niveau religieux et croyances mais j’ai aussi découvert qu’importe d’où l’on vient dans ce monde, on a tous cette curiosité de connaître l’autre, ses coutumes et ses habitudes dans nos pays respectifs, ce qui m’a donné encore plus l’envie de voir d’autres pays. A l’auberge, je me suis fais des amis de cœur venus d’Italie, de France et d’Allemagne. J’ai appris que ces amitiés nous touche beaucoup plus fort que dans nos pays, qu’on se lie d’avantage et qu’il n’y a pas de fioriture lorsqu’on se parle, on va à l’essentiel parce qu’on sait que notre temps est compté et qu’on ne se reverra peut-être plus jamais ou alors dans très longtemps.

La Grande Barrière de Corail – Cairns – Queensland

Je suis quelqu’un qui aime ou qui n’aime pas, je ne suis pas dans la demi mesure et l’Australie a été un pays pour moi que ce soit au niveau humain ou paysages. J’ai détesté l’humidité comme j’ai adoré ces pluies bienvenues. J’ai été ébahi par la beauté de la grande barrière de corail comme j’ai détesté le fait que les gens continuent de la détruire alors que c’est un trésor pour l’humanité.

J’ai vécu une aventure hors norme et comme tout ceux qui ont expérimenté le permis vacances/travail savent qu’on n’en ressort pas indemne. J’ai été arnaqué par une offre d’emploi sur Cairns, où je devais payer une formation et le jour où je me pointe avec 11 autres personnes on s’est rendu compte qu’on avait été berné y compris Jérôme.

Magnetic Island – Queensland

A coté de ça mon attitude face à cette entourloupe m’a permis de vivre cette aventure pleinement ! J’ai visité Magnetic Island où j’ai pu voir les koalas dans la nature, visiter un sanctuaire où les animaux étaient proche de moi , les Whitsundays lors d’une croisière de deux jours/une nuit où j’ai pu observé la voie lactée dans toute sa splendeur avec mon amoureux. J’ai visité la ville de Nimbin, capitale de la marijuana légale et j’ai vécu la vie d’une australienne à Melbourne où j’ai travaillé dans un travail que je n’ai jamais autant aimé de toute ma vie. ( Au Colonial Tram Car Restaurant ). Et surtout le premier travail que j’ai quitté en pleurant. J’ai aussi eu de grosses frayeurs comme rencontrer un requin tigre pendant que je nageais, un crocodile durant nos nuits sauvages dans l’outback ou encore les araignées et serpents qui peuplent cette terre rouge et dure.

The Whitsundays – Queensland
The Whitsundays – Queensland
The Whitsundays – Queensland

Je n’oublierai jamais cette année, ces australiens qui m’ont aidé dans n’importe quelle circonstance, voir les gens heureux de vivre là où ils vivent, de me sentir en forme à des 5h30 du matin pour aller bosser. Mais surtout pendant cette année je me suis rendue compte que le maquillage, la coiffure où encore ce que tu portes, importe peu du moment que ton cœur et ton âme sont bons. J’ai gagné du temps en omettant toutes ces contraintes sociales, oublier le regard des autres parce qu’en Australie, lorsqu’on te voit on ne te voit pas physiquement, on te voit avec le cœur.

Alors je tiens à remercier l’Australie, pour sa bienveillance, sa force, sa grandeur et surtout de m’avoir rendue meilleure.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d blogueurs aiment cette page :